Supernova financière.

Visits: 23

Bonjour les amis.

Tout le monde en occident a entendu parler du problème de la dette. Celle ci est répartie entre trois entités, le ménages, l’Etat et les entreprises. Le but du jeu est de faire tourner le mistigri entre ces trois acteurs. Il faut rappeler que c’est la dette des uns qui fait l’épargne des autres. Sans gros volume de dette pas de grosse épargne!

Les ménages tiennent les politiciens par les roubignoles qui eux même on besoin des sous des entreprises pour financer leurs campagnes. L’Etat est il le dindon de la farce? En France, oui. Aux USA pas de souci les ménages s’endettent à fond les ballons, ce qui n’empêche pas l’Etat de crier famine auprès du Congrès chaque septembre de l’année pour dépasser le niveau de dette imparti.

Problème arrive toujours le temps de rembourser. Ceux qui sont épargnés (en occident souvent les entreprises) pensent être à l’abri. Erreur sauf à pouvoir tondre un œuf, une bonne dette peut transformer par l’évolution économique en mauvaise dette.

Imaginons:

En France l’Etat décide de se désendetter. Il n’y a plus de bijoux à vendre en France donc soit il diminue la dépense soit il élève les impôts soit les deux. Diminuer la dépense signifie que la dépense “manquante” soit tiré sur les revenus soit des entreprises (moins de subventions/exemptions fiscales) soit des ménages (fonctionnaires au régime maigre) Ceci entraînera soit une dégradation des conditions économiques des entreprises, soit des consommateurs soit les deux

L’Etat et les entreprises peuvent être tentés par une diminution des revenus à verser aux employés. C’est le plus sûr moyen de transformer le carrosse Apple en citrouille: moins, bien moins de consommateurs prêt à verser 1 mois de salaire pour un téléphone. Problème supplémentaire: comment faire payer plus d’impôts à des personnes dont les revenus diminuent?

Une crise inflationiste pour résorber la dette? Mais tant que l’argent ne parvient pas au consommateur et demeure stocké dans les paradis fiscaux, aucune inflation ne viendra. De plus si on commence à diminuer les ressources des consommateurs (ménages) ceux ci vont anticiper une baisse de revenus et épargner plus que prévu: Pour le moment il est hors de question de pratiquer la politique d’arrosage des consommateurs, bien qu’elle soit évoquée à gauche (revenu universel) comme à droite (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/la-monnaie-helicoptere-remede-miracle-face-a-la-crise-du-coronavirus-844043.html

Cela peut fonctionner si on est en circuit fermé bref, sur un seul pays autarcique genre Corée du Nord. Mais il y a des pays concurrents si la valeur de la monnaie se perds les gros épargnants vont être tenté de changer…

Question: es-ce que la Chine est financièrement plus solide que l’occident vu ce que l’on voit passer?

Question subsidiaire quel forme prendra la prochaine crise financière? des taux d’intérêts négatifs? (autre forme d’argent hélicoptère qui existe déjà)

Edit d’octobre 2023:

La crise à venir semble prendre la direction de la hausse des taux suite à une poussée inflationniste. Il semblerait que les rendements exigés des entreprises se soient envolés suite à leur surévaluation durant la période des taux bas, ce qui a poussé certaines d’entre elles à relever leurs tarifs. Bien sûr devant cette poussée inflationniste les banques centrales ont relevé les taux….faisant perdre de la valeur à pas mal d’investissements +- hasardeux. Ce qui était (faiblement) rentable à 1% de taux d’emprunt est franchement catastrophique à 4%. (exemple twitter, Facebook…. 😀 ) Pour les états, faire rouler la dette va devenir funky. Pour l’investisseur, se débarrasser de titre de dettes à taux négatifs va devoir être une urgence…faisant naitre une crise obligataire. Pour ceux qui ont investis à fonds bloqués ils encaisseront les pertes (espérons sans effets de levier ou plutôt râteau, l’investissement!)

Petit problème: quand les perdants ont eux même emprunté pour jouer sur les marchés et ne peuvent rembourser…Je n’ai aucune donnée sur ce phénomène mais il se peut que des banques morflent….

A suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *